Petits Bonhommes

Les sculptures en tôle soufflée d'Henri Iglesis

Henri Iglesis

Artiste français d’origine catalane formé au travail du métal, Henri Iglesis a imaginé des sculptures singulières à l’innocence décalée faites de tôle soufflée, qui ne sont pas sans rappeler ces ballons d’hélium en forme de personnage de notre enfance. Avec ses Petits Bonhommes, Henri Iglesis s’affranchit des contraintes qui encadrent le travail du métal, et l’élève au rang de matière aérienne.

petits bonhommes
petits bonhommes
petits bonhommes

Des Petits Bonhommes de tôle aériens

L’art se nourrit de contradictions. Ca tombe bien, Henri Iglesis les adore. Ce chaudronnier et soudeur de formation crée des sculptures qui dépassent les destinations de leur matière première : le métal. En effet, son oeuvre combine la tôle et la légèreté de l’air. Une alliance à priori contre-nature dont l’artiste français en fait son obsession.

petits bonhommes

Le métal en héritage

Pour Henri Iglesis, le travail du métal est une affaire de famille, et la tôle, un héritage qui lui a été transmis par son père et qu’il a pris soin de chérir toutes ces années.

Une famille d’artisans

L’artiste est issu d’une famille d’artisans. Son père, tourneur-outilleur lui a transmis le goût et la passion du travail manuel. Enfant et adolescent, il l’observe pendant des heures transformer la matière. L’atelier de son père est un terrain de jeu, où il y apprend les ficelles du métier. «Ne touche à rien, regarde et tu apprendras» lui glissait alors son paternel. C’est sans aucun doute de ses racines familiales, (son grand-père était forgeron) que lui vient sa marotte pour le façonnage et la transformation du métal.

petits bonhommes

Façonner la tôle

Une fois son diplôme de chaudronnier et soudeur en poche, c’était en 1981, Henri Iglesis s’attelle au façonnage et à la transformation du métal qu’il affectionne tant. Mais, c’est plus tard, dans son atelier de Perpignan où il a grandi que l’artiste imagine un procédé pour gonfler la tôle.

Des sculptures en tôle soufflée

Les oeuvres d’ Henri Iglesis suivent toutes le même fil rouge et le même procédé de fabrication. Un procédé qu’il a pris soin de déposer et qui est désormais protégé par copyright.

petits bonhommes
petits bonhommes
petits bonhommes

Un sculpteur, des Petits Bonhommes

Les plus belles inventions sont souvent le fruit d’heureux hasards. En 2008, alors qu’il imagine une statue à l’effigie de son fils, une idée lui frappe l’esprit : pourquoi ne pas injecter de l’air dans une pièce de tôle préalablement soudée ? C’est ainsi qu’il donne naissance à sa première oeuvre faite de métal patiné et d’air.

Le procédé

Par la suite, il développe et peaufine ce procédé de “tôle soufflée” avant de déposer définitivement l’appellation et d’en obtenir les droits d’auteur. Cette méthode est depuis devenue sa marque de fabrique, puisqu’il la décline désormais dans toutes ses oeuvres, offrant au métal une légèreté ludique qu’on ne lui connaissait pas.

En gonflant la tôle, Henri Iglesis lui permet de se déployer et de prendre toute sorte de formes. La matière y est dynamique. Ses créations se révèlent vivantes et changeantes.

petits bonhommes
petits bonhommes

Espiègles et lumineux

Une des oeuvres les plus marquantes d’ Henri Iglesis est Petit Bonhomme, une sculpture qui prend les traits d’un manele traditionnel alsacien, rappelant aussi les frises qui peuplaient notre enfance.

Malicieux

Mais les siens ne sont ni faits de papier ni de pain d’épices. La tôle déformée y a remplacé la feuille et le sucre. Contrairement à ses acolytes en 2D, les Petits Bonhommes d’ Iglesis sont malicieux, voire même légèrement effrontés. Figés dans la matière mais façonnés par le souffle de l’air, ils sont comme des enfants en quête d’exploration, bourrés de vivacité et d’énergie.

et gonflés

C’est avec humour et espièglerie qu’Henri a imaginé ses Petits Bonhommes gonflés. Finition chromée ou laquée, vernis brillant, mat ou satiné, il les décline dans des couleurs acidulées : rouge, jaune, bleu ciel ou bleu Klein, rose, chocolat, orange, violet, noir ou blanc. Réminiscences de notre enfance, rien ne semble atteindre l’optimisme enjoué de ces têtes gonflées.

petits bonhommes
petits bonhommes

Libre matière

Pour obtenir ces Petits Bonhommes, Henri Iglesis soude savamment deux pièces identiques de tôle, et insère à leur jointure un tuyau rempli d’air. Sous son effet, la matière se déforme et se transforme librement, et donne ainsi au personnage tout son caractère.

Un art des contrastes

Joueurs d’une couleur patinée choisie, ils se dressent fièrement dans les airs, s’affranchissant de la matière et de la physique. Ils imposent leur style unique et revendiquent leur naissance contre-nature, fruit du mariage inattendu du métal et de l’air, de la lourdeur et de l’aérien. Ils défient innocemment le monde environnant avec leur légèreté et leurs couleurs pop et vives.

Une oeuvre onirique

L’artiste déploie un univers empreint d’onirisme où se côtoient figures de l’enfance et palette pop, créant une oeuvre qui se veut à la fois décalée et insouciante. Et ce fil rouge, il le tisse dans chacune de ses pièces, Teddy, Coeur ou encore Sweet, qui ont la particularité de convoquer magiquement nos souvenirs comme en ont le pouvoir les madeleines du jeune Proust. Des madeleines de Proust qu’il confectionne avec passion dans son atelier, comme les socles qu’il leur crée sur mesure, en métal brossé ou poli miroir pour le subtil reflet.

petits bonhommes
petits bonhommes
petits bonhommes

Mouvement et insouciance

Dans les oeuvres d’ Henri Iglesis, la tôle n’a jamais été aussi animée et expressive. Ses Petits Bonhommes expriment cette vivacité, dans leur forme et leur mouvement, leur couleur. Ils sont comme un pied de nez fait au monde lisse et docile des adultes. Il convoque l’enfant en chacun de nous, qui irrésistiblement voudrait toucher pour savoir si… c’est mou ou dur ? Il prône la liberté et le plaisir, la frivolité et l’irrévérence.

Destination d’une oeuvre

Si ces Petits Bonhommes de tôle sont fixés solidement à un socle, ils semblent pourtant prêts à s’échapper à tout moment, à fuguer vers les nuages ou les étoiles, tels les ballons d’hélium à l’effigie des héros de nos héros. Peu importe leur destination, pourvu qu’il s’agisse d’un nouveau terrain de jeu.

Partagez Petits Bonhommes – Sculptures de Henri Iglesis sur:

lien: Henri IGLESIS sur Pinterest